Les jeux vidéo en débat : des ateliers de décodage pour les gamers !

Vous êtes convaincu(e) que les jeux vidéo ne sont pas que futiles ? Qu’ils ne sont pas neutres ? Vous cherchez à les critiquer sans pour autant les dénigrer ? Vous désirez partagez vos expériences, observations et questionnements de joueur ? Venez participer à nos différents ateliers !

Une démarche critique pour les gamers !

Une série d’ateliers qui explore le jeu vidéo à travers différentes problématiques : l’histoire, la critique politique et l’utopie. Pour chaque thématique, l’atelier propose une introduction pour ensuite mettre en débat des exemples et des contre-exemples qui alimenteront la discussion. La démarche consistera à questionner les pratiques des joueurs, les rapports avec la culture, les stratégies de l’industrie du jeu vidéo, les démarches des auteurs, etc.

Ateliers d’éducation permanente

Les ateliers s’inscrivent dans une démarche d’éducation permanente : le public est invité à prendre part aux discussions mais aussi à alimenter les ateliers avec ses témoignages et exemples. Ainsi chaque participant peut venir aux ateliers avec ses exemples (sur une clé USB, un lien Internet, une démonstration de jeu…) pour partager ses réflexions (par exemple : un jeu en rapport avec la thématique qui a marqué le joueur) avec les autres participants. Chaque participant, s’il le désire, bénéficie d’un temps de présentation de quelques minutes pour présenter un jeu/une expérience de jeu et partager ses réflexions. L’occasion idéale pour partager ses questionnements et réflexions de gamer !

Agenda et thèmes :

Tous les ateliers sont gratuits et accessibles à tous.

L’histoire et jeux vidéo le 4 février 2016 à 14h – Point Culture Bruxelles

Game Over, et si on rejouait l’histoire ?
Les grands évènements historiques sont souvent repris dans les jeux vidéo pour permettre au joueur de « rejouer l’histoire », d’incarner un soldat de la seconde guerre mondiale ou un gérant de colonie du 19ème siècle. A lui de (ré) écrire l’histoire ! Mais simuler l’histoire implique des choix qui relèvent peut-être autant de la jouabilité que de l’idéologie. L’atelier propose d’explorer ces différentes facettes : que veut dire « gagner l’histoire » ? Certains jeux explorent-ils des pistes historiques alternatives ? Peut-on apprendre du passé en jouant à Assassin’s Screed ? Qu’est-ce que Civilization peut nous apprendre sur nos représentations de l’évolution des sociétés ? Etc.

Critique politique et jeux vidéo le 3 mars 2016 à 14h – Point Culture Bruxelles

Le jeu vidéo comme manifeste politique ?
Que se soit sur les problématiques des migrations, de la gestion de conflits militaires ou encore des rapports Nord-Sud ; le jeu vidéo dénonce ! L’atelier propose d’explorer l’efficacité du jeu vidéo comme medium d’une critique politique. Ce constat ouvre la porte à différentes problématiques : un jeu vidéo peut-il faire réfléchir ses joueurs sur une thématique politique ? Quel est la plus-value de l’expérience de jeu ? La critique politique est-elle réservée aux producteurs de jeux indépendants ou peut-elle être profitable à l’industrie mainstream ? A travers ces différentes questions, l’atelier veut identifier les opportunités et les limites de l’utilisation du jeu vidéo comme support contestataire.

Regards croisés sur les pratiques vidéoludiques au centre culturel d’Ans le 8 avril 2016 à 18h30
La pratique du jeu vidéo prend une place de plus en plus grande dans notre société et s’étend désormais à toute les catégories de population et d’âge sous la conduite d’une industrie florissante mais très concentrée. Elle suscite des questionnements, voire des inquiétudes, de la part des acteurs traditionnels que sont l’école, la famille, les politiques et les médias. Faut-il se méfier de ce loisir ? Pour débroussailler un terrain encore mal connu, l’atelier proposer de revenir sur des généralités qui permettent de relativiser les peurs tout en identifiant des questions parfois négligées : qu’est-ce que le jeu, quel est le rapport qu’on entretient avec la fiction, quelles expériences permettent réellement les nouvelles technologies numériques ? On débattra ensuite des difficultés concrètes qui se posent éventuellement aux jeunes joueurs et, en s’appuyant sur les expériences de chacun, on envisagera les manières d’accompagner ou d’encadrer un loisir souvent perçu comme dévorant par l’entourage. Dans le cadre de la journée Le Jeu vidéo par toutes ses portes !.

Utopie et jeux vidéo le 14 avril 2016 à 14h – Point Culture Bruxelles
et
le vendredi 15 avril 2016 à 17h30 - Point Culture Louvain-la-Neuve

Et si le monde idéal était dans un jeu vidéo ?
La technologie permet aux joueurs de se plonger dans des univers virtuels faisait écho à la société mais surtout à ses aspirations les plus profondes. Si les jeux qui présentent une société « sans faille » plaisent à beaucoup de joueurs, ce n’est peut-être pas sans raison ! Les modes d’interactions et les modèles politiques de ces univers prêtent à réfléchir. L’atelier propose d’explorer l’expérience des jeux dits « utopistes » : MMORPG, jeu en ligne avec un modèle égalitaire... Observe t-on des récurrences dans les modèles d’utopie présents dans les jeux vidéo ? Pourquoi un univers comme Minecraft, basé sur la co-construction d’un monde, attire t-il autant de joueurs ? Quelles sont leurs limites ? Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la thématique académique 2015-2016 de l’UCL et Point Culture sur l’utopie.

Téléchargez le dépliant :

PDF - 1.6 Mo

Ces ateliers sont proposés à l’initiative de Média Animation en collaboration avec Point Culture avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, service de l’Education Permanente.

Contact et information :
d.bonvoisin@media-animation.be
arts.ludiques@pointculture.be

Ceci peut aussi vous intéresser...

Egaux.be

Bien au-delà des clichés, c’est un morceau de leur vie que le site ’egaux.be’ vous propose de partager. Regard sur la survie au quotidien, mais aussi sur leur combat pour occuper (...)

Médiatisse ton quartier... à Namur

Active dans le quartier St Nicolas, l’asbl Coquelicot joue un rôle de coordination des associations dans ce quartier populaire namurois et y développe plusieurs projets [1] (...)

Appel à reporters !

Vous avez une expérience d’écriture (ou vous souhaitez améliorer vos compétences journalistiques) et vous souhaitez contribuer à un réseau d’information autour des questions de la (...)