Lancement du Festival À Films Ouverts 2016

Proposé depuis onze ans par MÉDIA ANIMATION, le Festival À Films Ouverts prend place autour de la Journée internationale du 21 mars pour l’élimination de la discrimination raciale. L’édition 2016, c’est plus de soixante activités dans plus de 30 villes et communes de Wallonie et à Bruxelles. Une démarche décentralisée et participative rendue possible grâce aux nombreux partenaires culturels et associatifs qui se mobilisent.

Onze ans de sensibilisation nécessaire
Le Festival À Films Ouverts a vu le jour en mars 2006 dans le cadre de la Semaine d’actions contre le racisme coorganisée par le MRAX et MÉDIA ANIMATION. Aborder l’interculturalité et le racisme en s’appuyant sur le cinéma rencontre une préoccupation désormais centrale dans notre société : l’éducation aux médias. Interroger l’image, les récits, les représentations que véhiculent les films, c’est aussi questionner les idéologies et la société dont ils sont issus et auxquelles ils s’adressent. Depuis sa création, la thématique du Festival n’a malheureusement rien perdu de sa gravité.

En 2015, le chaos syrien a secoué de deux manières tragiques l’apparente stabilité de notre société européenne. Les attentats qui ont ensanglanté la France et secoué la Belgique, déjà frappée en 2014 par celui contre le musée juif, ont fourni le carburant aux amalgames islamophobes et jeté le trouble sur les relations interculturelles. Parallèlement aux déflagrations meurtrières de cette guerre, ce sont des réfugiés par milliers qui ont surgi dans l’actualité médiatique suscitant tour à tour l’empathie par l’entremise du corps d’un petit garçon, puis une hostilité grandissante qui a culminé dans des rumeurs souvent démenties, de Coxyde à Cologne, et qui s’incarne dans la bouche et les actes du ministre fédéral pourtant supposé organiser leur « accueil ». Si la xénophobie se dissimulait dans l’environnement médiatique, elle semble avoir désormais pignon sur rue.

Faut-il faire le gros dos en espérant que passe l’orage ? À son échelle, À Films Ouverts invite à marcher face au vent : il faut combattre le racisme, célébrer la diversité et remettre en question les manières dont nous percevons la société qui est la nôtre pour mieux y agir.

Voir des films pour explorer la diversité
Que ce soit dans la Sélection « La condition féminine unit-elle les cultures ? » ou la Sélection « Libre », le Festival À Films Ouverts vous invite à aborder les thématiques de l’interculturalité et du racisme. Le cinéma de fiction ou documentaire permet d’aborder ces questions difficiles de manière à la fois positive et critique. Une vingtaine de films longs métrages figurent au programme pour alimenter les débats et la réflexion.

Filmer pour s’exprimer
Depuis 2006, le Concours de courts métrages propose une large place à l’expression citoyenne. Les créations pré-sélectionnées seront projetées lors des quinze séances « Vote du public ».

La dernière séance et la remise des prix se tiendront le samedi 26 mars 2016 lors de la journée de clôture du Festival aux Riches-Claires (Bruxelles) en présence d’un jury de professionnels de différents horizons, présidé par Reda Chebchoubi (acteur et réalisateur).
Vous êtes intéressés par les questions qui animent le festival ? À Films Ouverts vous invite à faire le plein d’idées et de rencontres !

Découvrez toute la programmation sur le site d’À Films Ouverts

Spot Vidéo Festival à Films Ouverts 2016 from Média Animation asbl on Vimeo.

Ceci peut aussi vous intéresser...