Lancement de la campagne européenne contre les discours de haine en ligne

Silence Hate - Changing words changes the world #SilenceHate

Avec le slogan « Silence hate – Changing words changes the world” et le hashtag #SilenceHate, la campagne européenne contre les discours de haine démarrera ce 21 mars, à l’occasion de la Journée Internationale pour l’Élimination de la Discrimination Raciale. Bien qu’il n’y ait pas de surveillance systématique sur le phénomène au niveau européen, presque tous les experts nationaux et internationaux s’accordent à dire que les forums, sites web et réseaux sociaux sont devenus des terrains fertiles à la propagation des discours xénophobes, islamophobes, antisémites et racistes.

L’objectif de cette campagne en ligne est d’attirer l’attention sur la nécessité d’empêcher la propagation de la haine sur internet et de promouvoir une meilleure utilisation du web : un effort commun qui devrait inclure les médias, les utilisateurs du web et les modérateurs de réseaux sociaux, en partant de principes primordiaux comme la liberté d’expression et la libre participation qui caractérisent le web.

L’initiative #SilenceHate est promue dans quatre pays européens (Allemagne, Belgique, Italie et République Tchèque) dans le cadre du projet européen BRICkS (Bâtir le Respect sur Internet en Combattant les discours de haine) qui vise à combattre le racisme et les propos discriminants sur internet. La campagne #SilenceHate s’accompagne également de la mise en ligne d’études menées dans quatre pays sur les discours de haine et la participation des internautes dans la presse en ligne. Ces études sont dès maintenant accessibles sur le site du projet BRICkS : www.bricks-project.eu

À Bruxelles : Un atelier-débat sur les caricatures et la liberté d’expression

Au niveau belge, Média Animation (partenaire du projet BRICkS) organise un atelier-débat sur la liberté d’expression et les caricatures le 21 mars de 9h à 12h au Mundo-b à Ixelles. Cet événement gratuit et ouvert à tous accueillera une table ronde sur les enjeux de la liberté d’expression et de la caricature dans une perspective d’éducation aux médias et de vivre ensemble. Nicolas Vadot (dessinateur de presse au Vif et à l’Echo) Stéphane Hoebeke (auteur de La liberté d’expression : pour qui ? pour quoi ? jusqu’où  ?) et François Sant’Angelo (UNIA) interviendront dans cette table-ronde animée par Jean-François Dumont (Association Professionnelle des Journalistes).

Les jeunes : acteurs de changements !

Le 21 mars, c’est également l’occasion du lancement de l’outil pédagogique « Dessine-moi la liberté d’expression » ! A l’attention d’enseignants et d’animateurs de jeunes (15-20 ans) ce module d’éducation aux médias vise à une exploration critique des caricatures et la liberté d’expression. Il invite notamment les jeunes à se servir de ce moyen d’expression pour lutter contre les discours de haine !

Ceci peut aussi vous intéresser...