Analyse critique de la télé-réalité

La réalité si je mens

Le 5ème numéro de la Collection "Les Dossiers de l’Éducation aux Médias" décortique le phénomène de la télé-réalité.

Depuis son apparition en Europe en 1999, la télé-réalité n’a cessé d’évoluer et de se diversifier. Depuis le fameux Big Brother, inauguré par des Hollandais, ce genre télévisuel est devenu un véritable phénomène de société.
Son succès, la télé-réalité le doit sans doute à sa recette : elle laisse miroiter la possible diffusion du réel à la télévision.

Ce « Dossier de l’Éducation aux Médias » tente d’analyser ce phénomène télévisuel sous différentes approches : articles tantôt explicatifs, tantôt analytiques, ainsi qu’observations détaillées de plusieurs émissions représentatives.

Sommaire

Première partie : Les ingrédients qui font recette
Deuxième partie : Un genre aux multiples facettes
Troisième partie : Cinq émissions sous les projecteurs : Koh-Lanta, Next, Pékin Express, Star Academy, Tout pour plaire.

Grille de quelques émissions de télé-réalité qui marquent - ou ont marqué - l’histoire

Dossier de l’Éducation aux Médias – N° 5
« La réalité si je mens – Analyse critique de la télé-réalité »
120 pages en couleurs, format A4.

Prix : 8 € + 3,5 € de frais de port = 11,5 € (19 € pour l’Europe)

A commander à Média Animation Asbl par Tél : 00 32 (0)2 256 72 33 ou par mail : p.caronchia@media-animation.be

Egalement disponible sur Amazon.fr

Ceci peut aussi vous intéresser...

Médias sans Frontières

Le contenu Les phénomènes migratoires et la globalisation produisent une multiculturalité de plus en plus sensible au sein des sociétés. Parallèlement, les nouvelles technologies (...)

Madame, monsieur, bonsoir

Ce nouveau dossier de Média Animation propose un questionnement sur le JT à travers deux versants, le média télévisuel et son public, et analyse concrètement dix séquences du JT de (...)

Nature et Environnement (1/3)

La nature se vend et se répand. Ces deux faces de la nature se déclinent indistinctement à la une des médias d’information. Même si parfois le sentiment catastrophiste l’emporte par (...)